Julien VASQUEZ un géant du cyclisme Midi-Pyrénées est mort

Issu d’une famille modeste, ce garçon sérieux et volontaire était estimé de tous, dans les pelotons. Comme la plupart des jeunes de sa région, il avait commencé le sport par le rugby. C’est en 1946 à son retour d’Allemagne, où il avait été en occupation dans l’unité de Rhin et Danube et où il s’était […]

JULIEN VASQUEZ

Issu d’une famille modeste, ce garçon sérieux et volontaire était estimé de tous, dans les pelotons. Comme la plupart des jeunes de sa région, il avait commencé le sport par le rugby. C’est en 1946 à son retour d’Allemagne, où il avait été en occupation dans l’unité de Rhin et Danube et où il s’était comporté en véritable héros, qu’il signe sa première licence à l’U.V. Auch. Durant sa carrière qui s’acheva fin 1960 il a porté les couleurs des clubs suivants : 1946 à 1952 : U.V. Auch, 1953 à 1954 : U.V. Lourdes, 1955 : V.R.C. Albi, 1956 : U.S. Montauban, 1957 : U.V. Auch, 1958 à 1960 : G. Montalbanais. Ce robuste et solide coursier (1,74-70kg), doté d’un tempérament de gagneur et animé d’une farouche détermination, offensif et toujours survolté sur ses terres, ce panel de qualité le rendait intouchable dans sa région. Rouleur exceptionnel il avait la capacité, à tenir longtemps des allures très élevées. Remarqué par la marque «France Sport» Julien y signe un contrat d’Aspirant Pro en 1951. En 1952 il décroche avec l’U.V. Auch le titre de Champion de France des sociétés sur route chrono. L’année suivante il ratait d’un rien le titre individuel sur route des indépendants à Lyon, arrivé avec le seul Jacques Bianco, ce dernier le mettait à deux longueurs sur la ligne. Il s’inclinait également pour trois petites secondes, dans un Tour de l’Ariège pro en cinq étapes où il remportait néanmoins le classement aux points. Redescendu indépendant en 1953, il continua à se mesurer aux pros jusqu’en 1957. Il réalisa son plus bel exploit dans la dernière étape du Tour de l’Aude 1957 où entre Lézignan et Carcassonne sur 265 kms avec cinq cols à passer, il faisait la nique à tous les pros, R. Desbats le 1e d’entre eux devant se contenter de la 2e place. Il s’est imposé au moins une fois dans tous les Grands Prix du Midi-Pyrénées sans exception. Il ne décrochera pas moins de 7 titres de Champion des Pyrénées : 5 sur route des sociétés : 1949-1950-1951-1952 avec l’U.V. Auch, 1954 avec l’U.V. Lourdes, et 2 individuels sur route : 1950 à Souillac et 1955 à Castelsarrasin. Comptable de métier, il devait finir fondé de pouvoir chez son cousin, le célèbre constructeur de cycles Auscitain José Alvarez qui est lui, décédé le 11 juin dernier. Julien était né le 21 mai 1925 à Auch, il vient d’être emporté le 19 août dernier par une septicémie en trois semaines.
Respect à toi Julien, les vrais mordus du cyclisme ne t’oublieront pas.

Gérard Descoubès

0 Commentaire

Laisser un commentaire

Articles récents

Toutes les news du mois

CYCLE&RUNNING E.LECLERC à MARMANDE

Commentaires récents

Faire une donation

Sud Gironde - CYCLISME a besoin de votre générosité. Pourquoi ?

Rejoignez-nous !