Classement général final du Trophée MADIOT 2014

Pour la première fois depuis sa création en 2004, le Trophée Madiot-Crédit Mutuel a vu la victoire finale du champion de France cadets sur route, le Bordelais Clément Betouigt-Suire, qui est aussi le premier de l’histoire à avoir remporté quatre manches (à Lannilis, à Châteaubriant contre la montre, à Locminé et à Poitiers). Lors de […]

3925-mte-trophee-madiot-2014

Pour la première fois depuis sa création en 2004, le Trophée Madiot-Crédit Mutuel a vu la victoire finale du champion de France cadets sur route, le Bordelais Clément Betouigt-Suire, qui est aussi le premier de l’histoire à avoir remporté quatre manches (à Lannilis, à Châteaubriant contre la montre, à Locminé et à Poitiers). Lors de la finale à Laval, sur le circuit bosselé où les nombreuses relances lui convenaient un peu moins que d’autres terrains, il a en priorité marqué ses concurrents directs car seuls Maxime Gressier et Maël Guégan pouvaient mathématiquement lui contester la victoire finale, sous les yeux d’Yvon Madiot, grand détecteur de talents.
À trois tours de l’arrivée, Harold Boquet et Renan Garnier ont profité de cette situation pour s’enfuir, et par la même occasion s’installer sur le podium final du Trophée Madiot, avant que Clément Davy, le champion de France de poursuite, se joigne à eux à l’avant de la course dans le dernier tour, sans toutefois parvenir à s’imposer dans son département. En Mayenne, Harold Boquet, déjà sixième du Trophée Madiot en cadet 1re année, a confirmé ses aptitudes de finisseur dans une épreuve qui a réuni 106 partants (contre 65 un an plus tôt, ce qui apporte définitivement l’évidence de l’incongruité des prix de course pour les cadets, attribués par l’organisation de la Ronde Mayennaise en 2013 pour attirer des coureurs). La moyenne de participation au Trophée Madiot 2014 s’élève à 131,5 concurrents, soit une augmentation significative par rapport aux 102,33 de l’an passé qui constituaient déjà un record !
La palme revient au Tro Bro Léon, épreuve d’ouverture de la série, qui a réuni 161 coureurs. « On a vraiment vécu un magnifique Trophée », s’est réjouit Marc Madiot

Classement final du Trophée Madiot-Crédit Mutuel 2014 :

1. Clément Betouigt-Suire (VC Mérignac), 316 points
2. Harold Boquet (VC Rouen 76), 266
3. Renan Garnier (UC Le Haillan St-Médard), 241
4. Maël Guégan (AC Brévinois), 233
5. Maxime Gressier (Dunkerque Littoral), 232
6. Thomas Gaultier (Sud Touraine), 217
7. Nicolas Malle (VC St-Hilaire), 209
8. Corentin Waras (O. Hesdin Marconne), 196
9. Luis Roquain (VS Fertois), 186
10. Quentin Fournier (Angers Cyclisme), 180
11. Clément Davy (Bocage Cycliste Mayennais), 177
12. Mathieu Burgaudeau (St-Jean-de-Monts Vendée Cyclisme), 171
13. Quentin Luxeuil (Argenteuil Val de Seine 95), 167
14. Emilien Jeannière (VC Les Herbiers), 162
15. Tanguy Turgis (US Métro), 159
16. Antoine Gibert (La Roche-sur-Yon Vendée), 153
17. Thomas Folinais (UC Briochine), 153
18. Valentin Ferron (UV Poitiers), 148
19. Maxime Deslandes (VC Pontivy), 142
20. Jason Tesson (VS Vallet), 133
21. Ryan Louandre (CC Formerie), 131
22. Aurélien Labrégère (USM Gagny), 127
23. Corentin Tueur (La Feuillie), 111
24. Alexis Delaleau (O. Hesdin Marconne), 104
25. Théo Colanges (La Feuillie Cycliste), 103
26. Arnaud Baars (UV Neubourg), 103
27. Louis Préaud (VC Les Herbiers), 94
28. Alexis Delestre (VC Conlie), 94
29. Benjamin Olivier (VC Les Essarts), 92
30. Alexandre Pagnat (Creuse Oxygène), 92
31. Quentin Roupsard (VC St-Malo), 91
32. Antoine Matigot (Comité du Limousin), 90
33. François Lemancel (VC Lisieux), 89
34. Thibaut Durand (CC Formerie), 88
35. Tom Ardouin (VC St-Sébastien), 86
36. Ludovic Suire (Mérignac VC), 85

Info Trophée Madiot FB

….Détails de toutes les manches …

2 Commentaires

    Jacques SUIRE15 septembre 2014

    13

    Classement de la septième manche à Laval :

    1. Harold Boquet (VC Rouen 76)
    2. Clément Davy (Bocage Cycliste Mayennais)
    3. Renan Garnier (UC Le Haillan-Saint-Médard)
    4. Quentin Fournier (Angers Cyclisme)
    5. Corentin Tueur (La Feuillie Cycliste)
    6. Maxime Bonsergent (VC Château-Gontier)
    7. Jérémy Bellicaud (VC Montendre)
    8. Thomas Gaultier (Sud Touraine Cycliste)
    9. Ludovic Suire (Mérignac VC)
    10. Quentin Roupsard (VC St-Malo)
    11. Alexandre Averseng (Wambrechies Marquette Lille)
    12. Emilien Jeannière (VC Les Herbiers)
    13. Mathieu Burgaudeau (St-Jean-de-Monts)
    14. Tom Ardouin (VC St-Sébastien)
    15. Clément Betouigt-Suire (Mérignac VC)
    16. Maxime Gressier (Dunkerque Littoral)
    17. Jason Tesson (VS Vallet)
    18. Valentin Ferron (UV Poitiers)
    19. Corentin Waras (O. Hesdin Marconne)
    20. Nicolas Malle (VC St-Hilaire)

    Jacques SUIRE15 septembre 2014

    13

    Pour avoir suivi de près le trophée Madiot cette année, je trouve le classement final très injuste et ceci à cause d’un règlement inadapté à ce genre de compétition.

    En effet, l’attribution des points n’est pas du tout réaliste et favorise les coureurs choisissant de participer aux dernières courses.

    Quand on voit que la dernière manche, un petit critérium en ville de 55 kilomètres compte le double de points que le Tro Bro Leon ou 55 de plus que la double épreuve de Châteaubriant, les coureurs complets ou réguliers sur le trophée ne sont pas du tout récompensés.

    Par exemple, un gars qui fait 6 fois 4ième marquera chaque fois les mêmes 49 points par épreuve et se verra retirer deux de ses résultats alors qu’un autre qui ne participe qu’aux deux ou trois dernières épreuves pourra marquer beaucoup plus de points et n’aura pas de points retirés.

    Dans ce cas, le coureur 6 fois 4ième va avoir au final 196 points alors qu’en prenant un autre qui va faire juste deux courses, les deux dernières et finir deux fois 3ième, il sera forcement devant avec 205 points.

    Un autre exemple :

    Un coureur qui gagne les 4 premières épreuves en réussissant le doublé chrono + course en ligne à Châteaubriant et qui fait deux fois 4ième aux deux dernières épreuves obtiendrait 310 points (408 – 90) alors qu’un qui ne participe qu’au 3 dernières et qui ferait le tiercé (1er à la dernière, 2ième à l’avant dernière et 3ième à l’antépénultième totaliserait 315 points.

    Ce qui veut dire que 5 victoires et deux 4ième places valent moins qu’une victoire, une deuxième et troisième place !

    En regardant le classement final, j’ai remarqué que les 14ième et 17ième du général avant Laval, au demeurant excellents compétiteurs (le sujet n’est pas là), sont remontés aux 2ième et 3ième places du général final en une seule épreuve.

    En résumé, la victoire du Tro Bro Léon, du Chrono et de la course de Châteaubriant ne valent que 5 petits points de plus que le critérium viragineux de 55 bornes de Laval.

    Ce règlement est totalement injuste et cela ne reflète pas la régularité et la valeur des coureurs et il serait à mon avis souhaitable de réfléchir à une solution plus juste.

Laisser un commentaire

Articles récents

Toutes les news du mois

CYCLE&RUNNING E.LECLERC à MARMANDE

Commentaires récents

Faire une donation

Sud Gironde - CYCLISME a besoin de votre générosité. Pourquoi ?

Rejoignez-nous !