Maxime Martin dans l’expectative

Rencontre avec Maxime Martin , Normand devenu Aquitain depuis 2005 . Il était arrivé à Bordeaux pour faire des études de droit à la fac … les études ne l’ont pas accroché , c’est le vélo qui a pris le dessus . Licencié au Mérignac VC fin 2006 et 2007 , il rejoint ensuite le […]

Rencontre avec Maxime Martin , Normand devenu Aquitain depuis 2005 .

Présentation CC Marmande 47 035

Il était arrivé à Bordeaux pour faire des études de droit à la fac … les études ne l’ont pas accroché , c’est le vélo qui a pris le dessus .
Licencié au Mérignac VC fin 2006 et 2007 , il rejoint ensuite le CC Marmande 47 , 2008 , ou il est toujours resté fidéle .
Peu connu à l’époque il s’imposa sur Abos-Iraty , une classique montagneuse , puis se forgea un palmarés avec 2 titres de champion d’Aquitaine sur route (2010-2011) , victoire à la Primevére Montoise , la Ronde du Queyran , Saint Barthélémy d’Agenais (2 fois) , etc …..

Saint Barthélémy d'Agenais 2013 109

SGC : Maxime , nous n’avons plus de nouvelles de toi , peux tu nous expliquer :

« en fait , je suis victime de la « maladie de Lyme » , dont je suis atteint depuis certainement l’àge de 13 ans.
A cette époque , minime je m’éclatais , j’étais toujours devant , puis comme presque tout un chacun , j’ai cru avoir la grippe . J’ai été soigné , mais mal soigné et depuis ce jour là je n’ai plus été le méme .
Souvent fatigué , j’avais des douleurs musculaires dont personne ne s’est soucié , j’ai du arrêter le sport tant je n’étais plus capable.

En arrivant à Bordeaux , j’ai trouvé des coureurs qui m’ont remis le pied à l’étrier. Ce fut difficile , mais avec du travail j’ai retrouvé la forme.
Cependant , j’avais des périodes ou j’étais « au fond du trou » tellement j’étais fatigué et n’avais plus de forces.

Mon arrivée à Marmande , mes victoires m’ont permis de me faire un nom .
Je dois beaucoup à Anthony Langella et au regretté Marino Vérardo . Au fil du temps je me suis fait plaisir mais je ne comprenais pas tout des alternances de bien et moins bien.

Début 2011 nous sommes allés faire le Tour de Malaisie , j’ai noué des amitiés , j’y suis revenu en fin d’année , puis en 2012 pour rejoindre l’équipe continentale « OCBC Singapour » avec qui j’ai couru et obtenu de bons résultats , (10e du Tour d’Hokkaïdo, puis 8e sur celui du sultanat de Bruneï avec en prime le classement du meilleur grimpeur et une 5e place sur la 1ère étape).
Cette année 2014 , après des débuts laborieux et en dents de scie je suis revenu au Japon rejoindre une équipe Franco Japonaise avec qui j’ai très peu couru.

C’est là que j’ai touché le fond. Fatigué comme pas possible , des douleurs , des raideurs dans les muscles , une fonte musculaire m’ont fait consulter à mon retour en France.

On me croyait dépressif , me cataloguant de capricieux , c’était devenu insupportable pour moi.

Grâce à Jihad Tanios , un de nos partenaire au club , que je remercie , j’ai pu consulter un médecin qui a posé le diagnostic.

Cette maladie de Lyme que j’ai contractée il y déjà longtemps , se manifeste par poussées , m’affaiblit , et évolue toujours …
Je suis actuellement en traitement , j’espére retrouver la santé , revivre normalement et pourquoi pas refaire du vélo dans cette région qui m’a accueilli et que j’adore . »

0 Commentaire

Laisser un commentaire

Articles récents

Toutes les news du mois

CYCLE&RUNNING E.LECLERC à MARMANDE

Commentaires récents

Faire une donation

Sud Gironde - CYCLISME a besoin de votre générosité. Pourquoi ?

Rejoignez-nous !