Hommage à Bernard Decons

photo sudouest Hommage à Bernard Decons Sa mort est passée sous silence, tout le monde connaissait le «Pape» des ferrailleurs Bernard Decons. Ce que l’on connait moins, c’est sa période de l’adolescence à l’âge adulte, qu’il a passée dans les pelotons cyclistes. Il avait signé ses premières licences comme cadet au C. A. Bèglais en […]

bernard-decons_3290759_800x400

photo sudouest

Hommage à Bernard Decons

Sa mort est passée sous silence, tout le monde connaissait le «Pape» des ferrailleurs Bernard Decons. Ce que l’on connait moins, c’est sa période de l’adolescence à l’âge adulte, qu’il a passée dans les pelotons cyclistes. Il avait signé ses premières licences comme cadet au C. A. Bèglais en 1962 et 1963. En 1964 il rejoignait le Club du C. C. Saint Médard en Jalles où il restera jusqu’à la fin de sa carrière en 1968. Solide rouleur et capable de finir ses courses en costaud, il a décroché quelques jolis résultats. En 1966 qui reste sa meilleure saison, il rivalise avec les Campaner, Masseys, A. Cigana, A. Bernard ,S.Lapébie,tous futurs pros. Sa plus belle victoire reste sans aucun doute ce Blanquefort-Pauillac et retour, où il domine ce jour-là B. Espinasseau (2e de Paris-Rouen) et S. Lapébie qui bien malgré eux avaient dû s’incliner devant la furie victorieuse de Bernard Decons. Ses obligations militaires sonneront le glas de ses rêves de carrière dans le sport, même s’il n’a pas laissé un nom impérissable dans les mémoires cyclistes, il fut un des fiers combattants de son sport. La suite de sa vie sera une lutte de chaque jour, pour bâtir un véritable empire commercial dans le domaine de la récupération des métaux. Souffrant d’une lourde maladie rénale il se trouvait sous dialyse depuis de nombreuses années. A l’aube de ses 70 ans, il vient d’être emporté par cette longue maladie en septembre dernier. Il reste pour beaucoup de gens, comme l’un des plus grands alchimistes de son siècle, il est celui qui a su transformer la ferraille en…Or.
Ses principaux résultats sont : 4 e à Caudéran en 1962, 3e à Montmoreau en 1963, 8e à St. Estephe en 1963, en 1966 en plus de son succès dans Blanquefort-Pauillac-Blanquefort, on le retrouve : 1e du GPx. de Sablon-des-Peintures, 2e de Bordeaux-Castillon, 2e à Talence-Leyssotte, 3e au Vigean (1e S. Lapébie), 4e à Lafosse (1e S. Lapébie), 4e à St. Christoly de Blaye, 5e à Cézac, 5e à Coutras, 6e à Bègles-Argous (1e A. Bernard), 9e de Bordeaux-Ares, en 1967 il se classe : 5e à Bruges, 8e à Pauillac, 9e de Bordeaux-Clérac (1e P. Masseys), en 1968 on le retrouve : 2e de Bordeaux-Ares, 4e à St. Aubin du Médoc, 6e à Pompéjac, 8e au Pian-Médoc.

Gérard Descoubès

1 Commentaire

    lucien rossignol3 novembre 2015

    16

    au revoir bernard,je me rappelle de toi,ton pere qui t’amenai dans son estafette,tous les dimanches en cadet et apres en categorie superieur ,tu etais vraiment un brave mec,gentil,deconneur
    adieu mon ami

Laisser un commentaire

Articles récents

Toutes les news du mois

CYCLE&RUNNING E.LECLERC à MARMANDE

Commentaires récents

Faire une donation

Sud Gironde - CYCLISME a besoin de votre générosité. Pourquoi ?

Rejoignez-nous !