Michel Laborde est parti

Avec la disparition de Michel, décédé des suites d’une longue maladie ce 11 janvier 2016, c’est un vrai personnage de la vie qui vient de nous quitter. Il avait débuté dans le cyclisme à l’U. S. Talençaise en 1968, solide rouleur, résistant, courageux à l’extrême, on n’endormait pas facilement le père Laborde. Son esprit retord […]

MICHEL LABORDE 001

Avec la disparition de Michel, décédé des suites d’une longue maladie ce 11 janvier 2016, c’est un vrai personnage de la vie qui vient de nous quitter. Il avait débuté dans le cyclisme à l’U. S. Talençaise en 1968, solide rouleur, résistant, courageux à l’extrême, on n’endormait pas facilement le père Laborde. Son esprit retord sur le vélo, ne lui attirait pas toujours la sympathie des adversaires, il aimait trop bousculer les choses installées dans les pelotons. Coursier de tempérament son plus bel exploit reste pour les puristes, sa victoire dans la 3e étape (Mauléon-St. Pée sur Nivelle) du Tour du Pays-Basque 1971. En ce début mars sous un temps exécrable, dans une des nombreuses bosses du parcours, Michel avait déposé tout le monde à 40 km de l’arrivée, derrière pieds au plancher la poursuite était prise en main par les frères Dolhats, Diaz, Labarthe, Daguerre, Cigana, pour ne citer que les pointures qui étaient loin d’être des sympathisants. Alors que son propre directeur sportif l’exhortait à se relever (il n’aura jamais plus de 40 secondes d’avance) lui était resté lui-même, il avait décidé d’aller au bout des choses quoiqu’il arrive, et ce jour il avait bien fait de ne se fier qu’à son mental d’enfer. Ses autres principaux succès sont : Arcachon l’Aiguillon en 1969, Eysines, Barbaste en 1970, Talence, Coutras, champion d’Aquitaine de poursuite en 1971, Brillac, Pessac sur Dordogne, La Teste en 1974, St. André de Cubzac 1975, Villenave d’Ornon 1977, Langon, Mazères, Puisseguin, nocturne de Créon, Villandraut en 1979, Martignas, le C.A. Bèglais, 1984, Au Fleix, Labarde en 1988, Breuillet, St. Georges de Didonne en 1990 Pauillac 1998.
Durant sa carrière il a porté les couleurs des clubs de : U.S. Talence 1968 à 1987, Mérignac V.C 1988 à 1990, V. C. Artigues 1998.

MICHEL LABORDE 2 (1)

Michel avait l’intelligence et la politesse du cœur, le plus difficile aujourd’hui, c’est déjà de parler de lui au passé et de gérer la présence de l’absence.
Adieu l’ami on ne t’oubliera pas.

Gérard Descoubés

La cérémonie religieuse sera célébrée Jeudi 14 Janvier 2016 à 15 heure en l’église Saint seurin d’Artigues Prés-Bordeaux , suivie de l’inhumation au cimetiére intercommunal d’Artigues.

6 Commentaires

    ducasse jean-claude14 janvier 2016

    19

    Michel Laborde,c’est avec lui est Eric Vermeulen que nous avons remporter le championnat d’aquitaine de vitesse société,ou il me disait daller trop vite au départ très gentil coureur il me donner de bon conseils Michel je penserai souvent a toi condoléances a toute la famille

    Gérard BERTHOMET13 janvier 2016

    17

    Je viens d’apprendre le décés de mon copain Michel et je me rappelle …..
    – Co-équipiers sur piste nous avons couru plusieurs années sous les mêmes couleurs de l’US Talence. A ton mariage, nous étions tes invités et puis, chacun à sa vie. Nous nous sommes retrouvés plusieurs foir sur les routes des courses cyclistes où nous refaisions le point des années passées sans nouvelle. Tu travaillais avec mon frère Philippe.
    Aujourd’hui ton départ me replonge dans tous ces souvenirs que je n’oublirai jamais. –
    Nous pensons à toutes sa famille et leur présentons nos sincères condoléances
    Gérard & Colette

    MINVIELLE13 janvier 2016

    9

    Que de mauvaises nouvelles en ce début d’année, le petit monde du vélo perd encore un des siens. Après notre président d’Honneur, André Nacq, voici qu’un autre beaucoup plus jeune nous quitte.
    Que de souvenirs pour moi aussi, j’ai couru avec lui sur sa fin de carrière et je me rappelle de la semi nocturne de Gradignan où il y avait eu une belle empoignade avec mon père qui portait les couleurs du Stade Montois et qui faisait le frein pour moi qui était à l’avant avec Patrick Dubourg, alors que j’étais licencié à Villenave d’Ornon.
    C’était un garçon entier qui avait son franc parlé et qui, comme dit Alban, savait se faire mal au jambes.

    L’ensemble de la section du CAM de Bordeaux je joint à moi pour adresser à toute la famille et à son fils Stéphane, ancien camiste, nos sincères condoléances.

    Bernard LAGRAVE13 janvier 2016

    15

    Michel , tu as encore passé la ligne avant moi ; mais j’aurais tellement voulu que pour une fois tu restes dans ma roue . Nous étions coéquipiers à l’UST en 1968 et 1969 et ces souvenirs de jeunesse sont éternels . Tu nous a fait souffrir à cette époque et tu continues aujourd’hui. Stéphane , très sincères condoléances ainsi qu’à toute ta famille.

    Jean-Claude Ballion13 janvier 2016

    19

    Comme Alban, j’ai eu également beaucoup d’occasions de courir avec Michel sur route et sur piste…c’était un accrocheur.
    Nous avons eu également l’occasion de courir ensemble sur des américaines notamment à Angoulême où nous l’avions emporté!
    Je suis très triste d’apprendre cette nouvelle…
    Sincères condoléances à sa famille

    alban cordoba13 janvier 2016

    88

    Michel Laborde un coureur avec lequel j’ai eu maintes et maintes fois l’occasion de courir , je garde le souvenir d’un coureur qui savait par son tempérament ” faire mal aux jambes ” à ces coéquitiers et adversaires ;

    Michel a marqué en son temps le cyclisme aquitain.

    J’adresse toutes mes condoléances à son fils et à toute sa famille

    Alban

Laisser un commentaire

Articles récents

Toutes les news du mois

CYCLE&RUNNING E.LECLERC à MARMANDE

Commentaires récents

Faire une donation

Sud Gironde - CYCLISME a besoin de votre générosité. Pourquoi ?

Rejoignez-nous !