La vie a abandonné Domi…

Photo archives GD La vie a abandonné Domi C’est avec beaucoup de tristesse, que nous avons appris en plein Tour de France, la mort de notre ami à tous. Lui qui avait été l’aile protectrice de ses leaders successifs Pedro Delgado, B. Hinault et M. Indurain, s’est échappé pendant ce Tour qu’il aimait tant. Domi […]

823516_10200101910142818_1848986230_o

Photo archives GD

La vie a abandonné Domi

C’est avec beaucoup de tristesse, que nous avons appris en plein Tour de France, la mort de notre ami à tous. Lui qui avait été l’aile protectrice de ses leaders successifs Pedro Delgado, B. Hinault et M. Indurain, s’est échappé pendant ce Tour qu’il aimait tant. Domi avait débuté sa carrière en 1970, chez les cadets au club du Boucau-Tarnos. Solide rouleur du genre rouleau compresseur, ce travailleur de l’ombre ne passait jamais inaperçu dans un peloton. Sa carrière amateur s’étalera sur dix saisons, le temps d’accrocher 75 victoires à son palmarès, ses plus grands succès resteront chez les purs : Royan-Blaye, le Tour de l’Yonne, le Tour du Béarn, les 4 jours Basco-Landais (2 fois). Quand il passe pro en 1980 dans le groupe espagnol Reynolds, il est aussitôt sélectionné pour disputer le Tour d’Espagne. Nullement impressionné, il va s’imposer en solitaire dans la 16e étape, marquant ainsi son entrée chez les pros de la meilleure des façons. Durant ses douze saisons pros, il va disputer 11 Tours de France, 4 Tours d’Italie, 4 Tours d’Espagne et 5 championnats mondiaux. Malgré sa charge d’équipier il remportera une vingtaine de victoires dont 3 étapes de la vuelta la 16e en 1980 la 14e en 1982, la 16e en 1987, le Tour du Limousin 1983, la 3e étape du Tour de Bretagne 1985, la 5e étape du Tour de Catalogne 1986, la 3e étape du Tour d’Andalousie 1987, la dernière étape du Midi-Libre (2e) 1990,
il échouera de très peu d’inscrire son nom à la Flèche-Wallonne (4e en 1984). Avec son style balourd, (même au summum de sa forme il semblait toujours avoir 2 ou 3 kg en trop) Dominique Arnaud a toujours inspiré un respect profond, à tous les grands du peloton. Il a porté les couleurs des équipes : Reynolds 1980 à 1981, Wolber 1982 à 1983, La Vie Claire 1984 à 1985, à nouveau Reynolds 1986 à 1989, Banesto 1990 à 1991. Mis à part 1975 où service militaire oblige il émigre au Vélo Sport de La Ciotat, sa carrière ne connut qu’un seul club le vélo club de Tarnos.
Après sa retraite cycliste il va s’investir à fond dans le cyclisme régional, créant le groupe cycliste de l’Entente Sud Gascogne, qui enrôle les meilleurs régionaux, leur mettant le pied à l’étrier pour passer professionnel. Miné par la maladie, Domi prendra du recul par la force des choses et l’équipe disparaitra. Il avait fait son ultime apparition publique, le 14 juillet dernier pour l’inauguration du square, qui portera désormais son nom dans sa bonne ville de Mees.
Il était né le 19 septembre 1955 à Tarnos, il est décédé le 20 juillet dernier à l’hôpital de Dax, des suites d’une longue maladie contre laquelle il luttait depuis des mois.

Gérard Descoubes

0 Commentaire

Laisser un commentaire

Articles récents

Toutes les news du mois

CYCLE&RUNNING E.LECLERC à MARMANDE

Commentaires récents

Faire une donation

Sud Gironde - CYCLISME a besoin de votre générosité. Pourquoi ?

Rejoignez-nous !