Qui pour répondre à cela ?

L’article ci-dessous transmis par Bernard Estéve , n’engage que son auteur ! Même si l’avénement déjà ancien des « puces » ou transpondeurs est une aide précieuse pour l’établissement des classements dans des épreuves compliquées avec de gros pelotons , les « commissaires » dénomination ancienne des arbitres , sont toujours indispensables au bon déroulement […]

reglement-logo

L’article ci-dessous transmis par Bernard Estéve , n’engage que son auteur !

Même si l’avénement déjà ancien des « puces » ou transpondeurs est une aide précieuse pour l’établissement des classements dans des épreuves compliquées avec de gros pelotons , les « commissaires » dénomination ancienne des arbitres , sont toujours indispensables au bon déroulement de celles-ci.

Si le poste « arbitrage » dans des épreuves genre élite , coupe de France est pratiquement égal aux prix attribués aux coureurs et souvent décrié par ces même organisateurs ,…si si j’ai entendu … , qu’en est ‘il du règlement ?

Quelqu’un a-t-il une réponse ?

————————————————————————

Suite au support servant de championnat d’Aquitaine de cyclo-cross, j’adhère pleinement à l’article de Guy Dagot trouvant étonnant la nomination de 7 commissaires pour cette manifestation.

Une ABERRATION TOTALE : pourquoi ne pas en mettre dans chaque virage aussi ! bientôt il y aura plus de commissaires que de cadets au départ !

J’ai dénoncé à plusieurs reprises ce système  où ils se désignent afin de préserver leurs vacations payées en fonction du km de déplacement. Ceci bien sûr sous la grande AUTORITE d’un président de comité cautionnant sa petite tribu.

L’organisateur a toujours été une “vache à lait” servant les intérêts de ces commissaires, pas étonnant que les candidats de championnat réfléchissent avant de s’engager, en cette période difficile.

Je suis contre ces gens qui profitent de ce système et qui du reste n’ont jamais prouvé leur compétence dans le domaine de l’organisation.

Je persiste et signe que les comités voisins (Poitou-Charente, Limousin, Midi-Pyrénées) n’ont pas du tout la même attitude. Il est vrai que le comité Aquitaine veut toujours laver “plus blanc que blanc” et reste ainsi à la traîne. Vivement le changement !!

Je salue toutefois cette organisation remarquable du stade Montois et leur dirigeant pour le travail accompli.

Félicitations aux coureurs pour le spectacle, pour leurs efforts malgré une grille de prix lamentable (53€ au vainqueur).

Mes remerciements à Sud Gironde qui me permet d’exprimer des opinions que beaucoup partagent dans ce milieu où l’omerta est de rigueur.

Bernard ESTEVE

8 Commentaires

    PECCABIN7 décembre 2016

    8

    De bonnes choses sont dites, bravo à tous ceux qui se sont exprimés, mais pour quel résultat dans le futur ?

    bonhoure florian2 décembre 2016

    16

    bonjour, mr Dagot!!! bonjour mr Bernard esteve, de passage sur ce super site dédié au cyclisme, je souhaite donner un simple avis en mon propre nom, ex petit coureur, sans palmares, et sans aucune ambition durant le peu d’année ou j’ai pu pratiquer se magnifique sport qui est le cyclisme… il est vrai que je rejoint les propos de mr esteve sur bcp de point,… tte mes félicitations au club organisateurs et ses BENEVOLES !!! ( le plus beau métier du monde) A quand le bénévolats chez les pseudo arbitres ou commissaires, appelez les comme vous voulez…. on verra bien si se sont d’abord des passionnés avant tout… autant que mr esteve… qui en ma connaissance a defendu, travailler, militer, benevolement pour les coureurs et les clubs depuis tjrs… un exemple… pour bcp d’entre nous.
    53 euros au vainqueur, ??? laisser moi rires… je ne me souvenai plus pourkoi javais arreter de courir… maintenant je me rappel…. bien content d’avoir quitté cette fédération “aquitaine” malgré les batons ds les roues ( leurs spécialitées). quand il n’y aura plus de coureur… il n’y aura plus de course, et dc plus besoin de commissaires… aujord’hui, je gagne ou pas de temps en temps des fraises tagada, tjrs a moins de 100 km de la maison, dans une bien meilleur ambiance, sans payer un engagement exorbitant, et sans m’engager 4 jours a l’avance… c que du bonheur. bonne continuations a vous, mon pinceau et ma visseuse m’apelle, il sont bien plus rentable.
    sportivement
    florian bonhoure.

    BERNARD Alain2 décembre 2016

    13

    Bonjour, Entièrement d’accord avec Bernard Estève.

    Guy Dagot1 décembre 2016

    98

    Désolé pour Paolo 40 …
    Le commentaire est tout à fait dans le cadre du réglement que vous semblez bien connaitre , mais
    ayez le courage de donner votre véritable identité avec une adresse valide !
    Guy Dagot

    Billot THIERRY30 novembre 2016

    14

    Il est vrai qu’ils ne roule pas en twingo nonnplus ces gens là.
    Espérons que le jumelage des 3 comités change leur comportement au dieu.

    stephanelavignac30 novembre 2016

    16

    Bonjour à tous
    Article 1.2.116 du règlement fédéral.
    Bonne soirée à vous
    Sportivement
    Stéphane Lavignac

    Dominique Boivineau30 novembre 2016

    19

    Bonjour à tous, étant des deux cotés des barrières, organisateur et arbitre, même si j’ai pris de recul avec cette dernière fonction, je voudrais apporté mon modeste point de vue au débat ouvert par Bernard Estève. Je n’étais pas présent à Mont de Marsan, mais je peux supposer qu’il y avait, 1 président du jury, 1 juge à l’arrivée, peut-être un chronométreur (se sont des épreuves au temps), 2 arbitres + 2 autres qui étaient chargés du prologue Cadets et juniors. Il faut savoir que pendant que ces deux dernières catégories courent, il faut bien effectuer toutes les taches administratives pour les Espoirs et les Seniors . Lorsque j’ai organisé la finale du GSO, j’ai eu le même quota d’arbitres et c’est mon premier poste de dépenses, je n’ai pas été averti le jour de l’épreuve, mais à la signature du cahier des charges. Quand un organisateur s’engage dans ce type d’épreuve, il sait dans quoi il s’embarque, même si c’est douloureux pour le portefeuille. Après il faut faire les choses en bonne intelligence, ne pas envoyer un arbitre du nord-Dordogne, officier dans le sud des PA. Par contre, l’organisateur doit être respecté, c’est lui qui met les mains dans le cambouis pour aller chercher son budget, et il peut espérer un travail de qualité, en quelque sorte une ” obligation de résultat “… Pour ” ceux qui profitent du système “, là je crois que ça relève du fantasme, si on gagne de l’argent avec les vacations d’arbitrage, j’ai du loupé un épisode. Bernard, je t’invite à passer l’examen, (tu es à la retraite, tu as le temps) et à venir officier sur épreuves, à mon avis, quand tu feras tes comptes, tu verras qu’ils sont loin de dégager du positif. Dire que les autres comités sont plus performants, c’est aller également vite en besogne. J’ai quelques exemples en mémoire qui nuanceraient ta théorie, mais c’est bien connu: l’herbe est toujours plus verte dans le pré du voisin. Bonne fin d’année à Sud-Gironde et ses lecteurs.

      pasquet audric30 novembre 2016

      14

      Bonjour, je suis de l’avis de Monsieur Bernard Esteves, et je ne m’en cache pas non plus, non pas parce qu’il me soutient dans mes démarches mais pour ses opinions.. Monsieur Dominique Boivineau, avez vous déjà couru un championnat ou autre en niveau élite? (veuillez excuser mes fautes d’orthographes et par la suite quelques propos). Je pense aussi qu’aucuns effort n’est fournit à sa juste valeur par le comité aquitaine dans son ensemble surtout auprès des coureurs et organisateurs.. Je citerai juste pour ma part que dimanche, je fini deuxième et là n’est pas une déception ou autre de ma part, mais celle de ne pas avoir pu acquérir un titre aquitaine car il me manque juste 10 minutes de courses.. Je félicite amplement le vainqueur de cette épreuve en tout cas! L’autre chose qui m’a aussi déranger est le fait que certains commissaires de course, comme a pu le stipuler Mr Esteves font le déplacement vers cette épreuves tant désiré par les coureurs, payer pour leur déplacement pour “diriger”, et ensuite se permettent lorsque l’on reconnait le circuit de nous dire de sortir de celui-ci car ce n’est pas le moments, les jeunes court il est vrai mais pour ma part, je suis attentifs au jeunes et reste en fin de leur course pour ne pas les déranger… Je suis désolé mais ce n’est n’y le jour, n’y le moments de nous casser “les berles” et de nous dire de sortir du circuit…Nous avons nous aussi fait le déplacement et pour que “dalles”!!! Tout coureurs font l’effort d’être présent, d’être au mieux le jour J voir une saison entière …
      J’ai d’autres exemples en mémoire qui appuierai sa théorie, mais c’est bien connu: l’herbe est toujours plus verte dans le pré du voisin.
      Bonne fin d’année à Sud-Gironde cyclisme et à ses lecteurs.
      Audric pasquet

Laisser un commentaire

Articles récents

Toutes les news du mois

CYCLE&RUNNING E.LECLERC à MARMANDE

Commentaires récents

Faire une donation

Sud Gironde - CYCLISME a besoin de votre générosité. Pourquoi ?

Rejoignez-nous !