Le CC Marmande 47 en deuil , Ernest Marchi s’en est allé… - Sud Gironde – CYCLISME

Le CC Marmande 47 en deuil , Ernest Marchi s’en est allé…

Le CC Marmande 47 en deuil , Ernest Marchi s’en est allé…

Ernest Marchi

Durant prés de 3 décennies il a présidé aux destinées du CC Marmandais à une époque ou le cyclisme était roi .

De 1972 à 2002 il fut le président du club phare du sud ouest qui se distinguait autant au plan régional que bien plus haut.

Ernest Marchi vient de s’éteindre à l’âge de 91 ans.

————————————————–

Un article lui est consacré sur le site du CC Marmande 47 , vous pouvez le consulter en cliquant …ICI….

————————————————–

Le palmarés du club , tant par ses victoires acquises sur la route que sur la piste , que par ses organisations lui doit beaucoup.

Cet homme avait le sens de l’amitié et de l’organisation , il avait aussi su s’entourer de personnes dévouées à qui il faisait entiérement confiance à l’instar de Victor Caneiro (directeur sportif de 1984 à 2004) qui lui avait apporté beaucoup de satisfactions avec les Armand De Las Cuevas , Anthony Langella , mais aussi avant eux les Bernard Pineau , Claude Magni , Francis Castaing , et plus récemment Pierrick Fédrigo …etc…

M. Marchi

Photo Victor Caneiro

Les victoires du club tant au niveau régional que national et bien plus haut encore remplissaient les colonnes sportives de la presse régionale et nationale.

Les organisations du club , c’était encore une autre chose ….

Il savait s’entourer de personnes qu’il savait remercier …

Certains vous diront que dans le séchoir à tabac chez lui , la chambre froide était toujours bien garnie pour inviter autour de la table tous ceux qui participaient , coureurs et bénévoles.

Le sens de l’amitié , du sérieux , et de la reconnaissance ont prévalu lors des innombrables organisations tant locales que régionales (championnats d’Aquitaine) , nationales (championnat de France des jeunes) ou internationales avec le Grand Prix de la Tomate dans une époque pas si lointaine encore.

Pour lui Italien d’origine , c’était un devoir d’inviter des équipes Italiennes mais aussi Belges ou autre à cette épreuve de fin de saison qui lui tenait tant à cœur.

Toute l’année durant il organisait les lotos dont le bénéfice servait au financement de l’épreuve.

Il avait reçu la médaille d’or de la jeunesse et des sports en 2006 , distinction oh combien méritée.

Monsieur Marchi , vous avez beaucoup fait pour le cyclisme que vous aimiez tant , vous n’en serez jamais assez remercié.

Ses obséques religieuses auront lieu samedi 6 Mai en l’église de Thivras (Marmande) à 10 heure.

« sudgirondecyclisme » présente ses plus sincéres condoléances à la famille et CC Marmande 47.


3 commentaires

  1. PECCABIN dit :

    Un homme dont on n’est pas prêt de retrouver. Un monument, un géant du bénévolat qui nous quitte. Un exemple difficile à suivre, un super homme. Merci Monsieur Marchi !

  2. rouxel jean-marc dit :

    Merci pour ce témoignage Victor
    J’ai rencontré son épouse et sa fille qui m’ont parlé de son passé et se son amour du CCM

  3. Caneiro Victor dit :

    Mr Ernest MARCHI était un homme très discret et surtout très généreux.
    Il donnait beaucoup de son temps et de son argent pour le club et pour les coureurs.
    D’origine italienne il aimait recevoir les coureurs italiens qui venaient au grand prix
    de la tomate.
    J’ai eu la chance de rencontrer M MARCHI en 1984, nous avons parlé comme si nous nous connaissions depuis toujours.
    Il s’est installé entre nous une très grande confiance.et nous avons dirigé le club durant
    une vingtaine d’année, grâce à une équipe de dirigeants très compétents et très dévoués.
    Grâce à son travail et sa générosité nous avons vu passer au club un grand nombre de
    coureurs de talent, dont certains d’entre eux sont passés professionnel.
    Je n’oublierai jamais cet homme d’exception, qui me disait je ne connais rien aux choses du cyclisme, mais qui travaillait dans l’ombre toute l’année pour ses coureurs et pour son club.

Laisser un commentaire

Les champs marqués (*) sont requis.