Interview de Romain Guillemois : je tourne la page

Romain Guillemois raccroche , retour sur sa carière. Juniors : trophée Louison Bobet juniors 2008 . 2009 : licencié au VC Bazas Bernos Beaulac il remporte quelques victoires régionales comme ici à Périssac (33) ou son copain Yohan Soubes termine 3éme , 2éme Julien Scrima… saison parachevée par une 4éme place aux championnats du monde […]

Romain Guillemois raccroche , retour sur sa carière.

Juniors : trophée Louison Bobet juniors 2008 .

2009 : licencié au VC Bazas Bernos Beaulac il remporte quelques victoires régionales comme ici à Périssac (33) ou son copain Yohan Soubes termine 3éme , 2éme Julien Scrima… saison parachevée par une 4éme place aux championnats du monde sur route juniors à Moscou.

2010 à 2013 il fait partie du Vendée U avec quelques victoires et de nombreuses places d’honneur à son actif aussi bien sur route ( Boucles du Printemps 2011 , Boucles Catalanes 2012 , étape aux Boucles de la Mayenne 2013) que sur piste ( 2007 champion de France course aux points cadets , 2012 champion de France du scratch) .

2012-2013 : stagiaire Europcar

Puis membre de l’équipe professionnelle Europcar (2014-2015) et Direct Energie (2016-2017)

Romain , que retiens tu de toutes ces années passées sur le vélo ?

Ton meilleur souvenir ?

C’est ma victoire sur la 2éme étape des  Boucles de la Mayenne devant Marc Fournier et David Veilleux . J’étais au Vendée U pour ma 2éme année  et cela a certainement contribué à mon passage dans l’équipe pro Europcar.

Le plus mauvais ?

Des galères j’en ai eu comme tous les coursiers , mais c’est certainement ma chute lors du contre la montre du Championnat de France à Chantonnay (2015).  J’ai eu du mal à soigner cette douleur au genou , j’y ai laissé du jus , il y avait du mieux puis la douleur revenait . Il m’a fallu un an de soins pour revenir.

As-tu vu une évolution dans le cyclisme de haut niveau ces dernières années ?

A part les groupes électriques , c’est la méthode… Le capteur de puissance a révolutionné jusqu’au discours des coureurs ! « J’ai fait …tant de watts » plus tôt que donner les résultats !

De plus c’est un moyen de gestion au service des équipes qui peuvent contrôler et anticiper la fatigue . Cependant l’expérience est irremplaçable.

Le monde du vélo professionnel est sans pitié , peut on avoir des amis sincères même dans les coureurs de l’équipe ?

C’est de plus en plus difficile avec le mercato dans les équipes. Les amis d’une saison deviennent des adversaires l’année suivante . Ensuite avec la réduction du nombre de coureurs par équipe dans certaines grandes courses , il y a des inquiétudes légitimes.

Je n’ai pas crevé l’écran , je n’ai pas eu de résultats significatifs , mais je me suis fait plaisir. Après être revenu à un bon niveau fin 2016 , j’ai eu la chance d’être conservé dans l’effectif 2017 ce dont je remercie Jean René Bernaudeau. Sur la lancée de cette saison je pense que 2018 aurait été mieux mais il faut laisser la chance aux jeunes qui arrivent.

Des champions que tu as côtoyés , quel est celui qui t’as le plus marqué ?

Il y en a plusieurs tels Cancellara , Sagan ou Philippe Gilbert . Ce dernier hormis son palmarés , il a toujours un mot gentil pour tous les coureurs de quelque niveau qu’il soient.

A 26 ans et demi , tu es encore jeune pour quitter le monde du cyclisme …

Il n’y a pas d’âge pour cela ! Chacun son parcours , depuis que j’ai commencé avec le vélo j’ai fait beaucoup de sacrifices , il y a une vie après le sport.

Je vais reprendre mes études , d’abord revenir à l’IUT de Bordeaux pour faire une remise à niveau et remettre le pied à l’étrier puis chercher un contrat d’apprentissage pour obtenir mon diplôme d’ingénieur en génie mécanique.

Avec le recul as-tu des regrets , si tu avais pu , aurais tu géré différemment ta carrière ?

Non pas de regret . J’ai toujours été impliqué au maximum dans ce que j’ai fait . On m’a cantonné dans un rôle d’équipier , j’ai été réglo dans ces conditions je n’ai pas pensé à moi .

Si quand même … j’aurai aimé lever les bras sur une course pro et participer au moins une fois au Tour de France…

Beaucoup de jeunes sortant des juniors , incorporent des équipes DN1 , es ce bien raisonnable ?

C’est au cas par cas …Pour ceux qui ont déjà une grosse saison derrière eux , pourquoi pas ?

Mais il faut faire attention à ne pas leur brûler l’envie ! S’ils doivent subir , le plaisir va disparaitre . Commencer à un niveau plus bas n’est pas déshonorant pour aller plus haut !

Revenir dans le monde amateur ne te tente pas ?

Je suis conscient que ça ne va pas être facile de me remettre à l’école …J’ai toujours fait le vélo à 100 % , je ne pourrais pas le faire à 50% . Je tourne la page , ça ne m’empêchera pas d’aller rouler pour le plaisir

Conserveras tu un œil sur le monde du cyclisme amateur ou professionnel ?

Bien sûr ! J’ai des copains chez Direct Energie comme chez les jeunes qui arrivent . Je quitte le cyclisme mais pas fâché !!!

Samedi 21 Octobre sera la dernière Rando Romain Guillemois à Hautevignes ou tu invites tous ceux qui voudront rouler à tes côtés , y aura t’il quelques coureurs de l’équipe Direct Energie ?

C’est une période difficile pour beaucoup ! Tous n’ont qu’une hâte : passer du temps en famille ou en vacances . Rien n’est défini.

2 Commentaires

    FROGER15 octobre 2017

    6

    Bon courage Romain et bonne chance pour ton

    LARRIGAUDIERE denis13 octobre 2017

    19

    Romain
    Dommage pour ta carrière de cycliste, mais je suis sûr que ta décision est mûrement réfléchi et je te souhaite beaucoup de bonnes choses pour l’avenir.

Laisser un commentaire

Articles récents

Vos rendez vous

ton image

Toutes les news du mois

Commentaires récents

Faire une donation

Sud Gironde - CYCLISME a besoin de votre générosité. Pourquoi ?

Rejoignez-nous !