Robert GIBANEL, le feu follet du cyclisme béarnais est mort

Robert Gibanel n’est plus ….

Robert GIBANEL, le feu follet du cyclisme béarnais est mort

D’allure gracile, il ne tenait pas en place dans un peloton. Révélé par la route de France 1955, où il survola l’étape de Pau, après être passé en tête au Tourmalet et Aspin.

Il fut sacré cette année-là, le meilleur coureur du Béarn.

Dès 1956 il passait professionnel et participait à son premier Tour de France (73e). En 1957 dans la 5e étape qui menait les coureurs de Roubaix à Charleroi, il chutait lourdement sur les pavés mouillés. Ce dur au mal se relevait rapidement, enfourchait sa machine en voltige, malgré une violente douleur à la hanche. Les derniers cinquante kilomètres seront effectués dans la douleur, à l’arrivée, il ne pouvait plus poser son pied à terre, le médecin du Tour l’examinait en urgence et découvrait avec stupeur, une fracture compliquée du fémur !!

Durant ses longues semaines d’immobilisation, il va réfléchir aux aléas du cyclisme et se rendre compte que le cyclisme pro lui avait apporté beaucoup plus de déboires que de satisfactions.

Une fois sur pieds, Robert décide de reprendre une licence d’indé, pour pouvoir écumer les grandes courses régionales richement dotées.

Les années qui allaient suivre, furent les plus belles de sa carrière, se permettant souvent de battre les pros. Robert restera jusqu’à sa retraite, un des maitres de la catégorie. Ce joli petit coursier par la taille, très bon grimpeur, très rapide aux arrivées et excellent rouleur, s’est certainement trop vite démoralisé, après sa chute dans le Tour 1957, il a toujours regretté d’être retourné chez les indés.

Humble et modeste de caractère, homme de cœur, Robert a passé sa vie à jeter des petits rayons de bonheur dans la vie d’autrui. Victime des blessures de la vie, des destins qui séparent, sur les dernières années de son existence, il s’était fragilisé. Il est décédé le 28 septembre 2021 à Jurançon où il était né le 6 juillet 1932. Durant sa carrière débutée en 1950 et terminée en1963 il porta les couleurs des clubs de : U. C. Artix, Pau Vélo Club et Cyclo Club béarnais.

Revenu à la vie du commun des mortels, il deviendra propriétaire d’un grand magasin de cycles, et dans le même temps, attiré par l’art, il sera un sculpteur réputé, réalisant de nombreuses expos. Sa grande gentillesse et bien qu’il ait été tout en discrétion, Robert restera une figure emblématique dans tout le Béarn. Tu vas manquer à beaucoup de monde Robert, adieu l’Artiste.

Gérard Descoubès

Occasion : Trek Supercaliber taille M, amortisseur Fox fourche Rock Shock reba sl, roues Bontrager Kovee elite carbone, pédalier sram xo, transmission new Gx 12v, tige de selle ritchey wcs carbone, cintre Pro Tharsis carbone. 10,4kg. Visible Cycles Leclerc Marmande.

0 Commentaire

Laisser un commentaire

Articles récents

Toutes les news du mois

CYCLE E.LECLERC à MARMANDE

Commentaires récents

Faire une donation

Sud Gironde - CYCLISME a besoin de votre générosité. Pourquoi ?

Rejoignez-nous !


Informations