Gérard MORIN le chantre du matériel en Pays Basque est mort

Né le 14 aout 1927 à Ecouché dans l’Orne, il était venu rejoindre sa mère à Biarritz en 1939. Complètement démuni de sprint, ce beau rouleur était tenu de finir ses courses seul pour espérer récolter les fleurs de la victoire. Recruté par le V.C. Asnières en 1950 il y retrouvait son copain A. Darrigade. […]

GERARD MORIN

Né le 14 aout 1927 à Ecouché dans l’Orne, il était venu rejoindre sa mère à Biarritz en 1939. Complètement démuni de sprint, ce beau rouleur était tenu de finir ses courses seul pour espérer récolter les fleurs de la victoire. Recruté par le V.C. Asnières en 1950 il y retrouvait son copain A. Darrigade. La grosse erreur de Gérard fut d’ouvrir un magasin de cycles en décembre 1951 (c’est lui qui le disait) alors qu’il se trouvait lancé dans le grand bain. Sa carrière cycliste fortement hypothéquée faute de temps pour s’entrainer, il va se spécialiser dans le matériel de pointe. Devenu Président du Guidon Bayonnais il amènera le sponsor BIC au club, et il deviendra Directeur sportif de l’équipe BIC professionnelle ayant L. Ocana, J.M. Leblanc, B. Labourdette, J. Janssen etc …sous ses ordres. Puis chez FIAT il dirigera E. Merckx en personne, dans le même temps il fera aussi parti du groupe organisateur de l’Essor Basque. Après avoir vendu son magasin de cycles Biarrot à l’ancien coureur G. Capdebosq, il prenait sa retraite. Atteint depuis quelques mois d’un cancer du pancréas, il vient d’être emporté par ce mal le 10 septembre dernier à Biarritz. Il avait débuté en 1947 et raccroché en 1955. Il a porté les couleurs des clubs du : V.C. Biarrot 1947 à 1949, du V.C. C. Asnières de 1950 à 1951, du V.C. Biarrot de 1952 à 1955.
L’on retrouve accroché à son palmarès de belles victoires genre : GP de Cambo 1948, le Bibi Bar à Biarritz, le Gibbs à Bayonne, le Basco-Gascon à Urt, quartier du Lac à Saint Jean de Luz en 1949, la 2e étape (Reims-Charleville chrono par équipe) de Paris-Dolhain avec le V.C. Asnières + (A. Darrigade-G. Decaux-R. Varnajo) en 1950, GP de Arudy, Artix en 1951, GP de St. Jean Pied de Port, Villefranque en 1953, GP de Rivière, St. Jean Pied de Port en 1954, GP Beau Rivage à Biarritz en 1955. En 1952 il avait pris le départ de Paris-Nice et avait abandonné dans la 6e étape alors qu’il était 16e du général.

Gérard Descoubès

0 Commentaire

Laisser un commentaire

Articles récents

Toutes les news du mois

CYCLE&RUNNING E.LECLERC à MARMANDE

Commentaires récents

Faire une donation

Sud Gironde - CYCLISME a besoin de votre générosité. Pourquoi ?

Rejoignez-nous !