Un ex grand coureur est mort, Claude Le Ber

Un ex grand coureur est mort, Claude Le Ber Habitant la région bordelaise (Saint Loubès puis Lormont) depuis plus de trente ans, il a vécu en toute discrétion ses années girondines. Bien qu’il ait été licencié quelques années au cyclo club de St. Loubès, beaucoup n’ont jamais su, qui était le beau pédaleur qu’ils côtoyaient. […]

CLAUDE LE BER

Un ex grand coureur est mort, Claude Le Ber

Habitant la région bordelaise (Saint Loubès puis Lormont) depuis plus de trente ans, il a vécu en toute discrétion ses années girondines. Bien qu’il ait été licencié quelques années au cyclo club de St. Loubès, beaucoup n’ont jamais su, qui était le beau pédaleur qu’ils côtoyaient. Claude Le Ber a toujours été un homme discret, alors que dans ce genre de peloton, tant d’autres, vous racontent leurs derniers exploits, Claude ne parlait que très rarement de son passé de champion (pro de 1954 à 1958). Car champion lui, il l’avait bel et bien été, ce grand gabarit élancé (1,83m-73kg) avait eu le rare privilège d’être l’équipier de luxe de J. Anquetil et de Louison Bobet, les deux monstres sacrés du cyclisme Français de la décennie cinquante. C’est en 1949 qu’il signe sa première licence au Vélo Club Sottevillais, avec l’apport de J. Anquetil qui rejoint le club en 1951, ils vont réaliser un triplé dans le championnat de Normandie des sociétés chrono sur route (1951-1952-1953) avant de devenir champion de France de la discipline en 1953. Alors que tout le prédisposait à passer pro chez La Perle avec maitre Jacques, L. Bobet qui a remarqué ce formidable rouleur, le fera entrer par la grande porte chez Mercier B. P. Il ne rejoindra Anquetil, que pour son ultime saison (1958) chez Helyett. Ce beau et grand coureur a participé aux 3 grands Tours : France 1955-1956-1957, Italie 1957 (73e), Vuelta 1956. Il représenta la France au mondial individuel de poursuite pro à Cologne en 1954 et sur route à Ballerup (Copenhague) en 1956 (1e Van Steenbergen). Ses plus belles victoires chez les pros restent, les 2 premières étapes du Tour du Luxembourg 1955 (8e), où il seconde à merveille son leader L. Bobet, qui gagne le général, la 6e étape du Tour du Maroc 1955, les 4e et 13e étapes(A)(chrono) de la Vuelta 1956 (2e F. Bahamontes), Paris-Limoges 1956 (2e A. Darrigade), sur piste il est champion de France de poursuite 1955. Dans le Giro 1957 il s’était classé 3e à 45’’de la grande étape chrono à Forte dei Marmi derrière E. Baldini et C. Maule, mais devant G. Nencini (4e) L. Bobet (5e) R. Impanis (6e) C. Gaul (7e). Au même titre que J. Anquetil, il était considéré comme la grande promesse du cyclisme Français, mais un mental friable pas en rapport de ses énormes qualités athlétiques, l’a éloigné de plus grandes performances. C’est d’ailleurs sur un coup de moins bien, qu’il inscrivait le mot fin à sa carrière en octobre 1958. Après avoir sillonné l’Europe sur un vélo pour gagner sa vie, il allait continuer à son compte, au volant d’un camion jusqu’à sa retraite définitive. Claude aimait dire qu’il n’avait jamais regretté ce choix de vie à l’âge de 27 ans, en quittant une carrière cycliste qui lui renvoyait à la mémoire, des souvenirs délicieux. Il était né le 6 juin 1931 à Mont Saint Aignan, il est décédé dans la nuit du 14 juillet à Lormont dans sa 85e année. Vous pouvez reposer en paix monsieur Claude Le Ber, le monde du cyclisme n’est pas prêt de vous oublier.

Gérard Descoubès

7 Commentaires

    Patrick Cuny21 août 2016

    12

    Réponse a M. Constantin : Jean-Marie Letailleur n’est pas journaliste.

      Constantin23 août 2016

      10

      Bonjour Mr Cuny
      Monsieur Letailleur réalise des articles intéressants sur le magazine Vélo Star .Vous aussi,Mr Cuny avez déjà écrit sur ce magazine .C’est très bien fait ,nous apprenons des détails sur la vie de nos anciens champions .Pour les amateurs de cyclisme comme moi ,j ‘apprécie.
      Cordialement.

      Domi LARROC31 août 2016

      11

      Effectivement Jean-Marie Letailleur n’est pas un journaliste pro…. mais un pigiste de renommée, qui vaut certains Grands Journalistes Cyclistes !

    letailleur jean marie16 août 2016

    21

    Il n’y a que Monsieur DESCOUBES pour faire des papiers aussi précis….. Vous connaissez des journalistes qui connaissent Claude LE BER …… et pourtant ,il avait dans chaque doigts de pied, un coureur des années 2000…… C’est la fin d’une très belle époque qui n’intéresse plus grand monde ! quelle tristesse…

      Constantin17 août 2016

      10

      Bonjour Mr Letailleur
      J’ai eu le plaisir de vous rencontrer en 2002 lors d’un grand prix des Nations en Normandie et j’ai pu voir en discutant avec vous que vous connaissiez sur le » bout des doigts » tous les coureurs :du plus petit amateur jusqu’au grand professionnel……Vous aussi êtes un grand journaliste comme on n’en fait plus ….
      Quant à Claude Le Ber vous avez parfaitement raison à son sujet pour la grande classe de ce coureur :J’ai eu un aperçu de ses capacités de très grand rouleur en 1967 lors d’une sortie d’entraînement du dimanche matin ,en début de saison, avec l’Auto Cycle Sottevillais :Il nous avait fait un numéro dont je me souviendrai toute mon existence…. Et je fût le seul à pouvoir tenir sa roue (Et je suis fier de le dire)….:Je m’étais dit : comment ça devait être lorsqu ‘il était coureur et en » plein boum »…..D’ailleurs Monsieur Boucher m’avait dit :Claude était plus fort rouleur que Jacques Anquetil mais son mental ne suivait pas.
      Quand je pense que Paris Normandie n’a fait aucun papier sur Claude ….Que les dirigeants de l’ACS l’aient oublié!!!! pour leur défense….Ils sont jeunes (et les dirigeants de cette grande époque sont décédés)
      Merci pour Claude ,Mr Letailleur.

      Guy Dagot17 août 2016

      94

      Bonjour ,
      Oui c’est vrai , Gégé Descoubés fait des « papiers » supers sur nos glorieux aînés , mais il faut des supports pour les publier !!!
      Avec mon modeste site je fais ce que je peux pour l’actualité cycliste dans le sud ouest sans aucun moyen financier si ce n’est l’aide des organisateurs qui font un geste pour me payer le gas oil lors les déplacements.
      J’aimerais faire plus , mais les bonnes volontés pour m’aider je les cherche encore …

    Constantin8 août 2016

    10

    Monsieur Descoubés
    Votre article sur le grand champion que fût Claude Le Ber, est remarquable ,et je vous félicite .En Haute Normandie ,sa région où il fit ses principaux exploits en amateur :Pas beaucoup de commentaires ,ni par l’ACSotteville , le club de ses débuts jusqu à son passage chez les pros.
    Merci encore de cet hommage amplement mérité par le » Grand ‘Claude »

Laisser un commentaire

Articles récents

Toutes les news du mois

CYCLE&RUNNING E.LECLERC à MARMANDE

Commentaires récents

Faire une donation

Sud Gironde - CYCLISME a besoin de votre générosité. Pourquoi ?

Rejoignez-nous !