André Chiffoleau quitte la scène

André Chiffoleau quitte la scène Le petit père « La Chiffe » coureur emblématique du cyclisme vendéen des années cinquante, est décédé le 20 janvier dernier. Né le 30 juin 1930 à Nieul le Dolent il avait débuté en 1950 et mis un terme à sa carrière en 1962. Il porta les couleurs des clubs […]

André Chiffoleau quitte la scène

Le petit père « La Chiffe » coureur emblématique du cyclisme vendéen des années cinquante, est décédé le 20 janvier dernier. Né le 30 juin 1930 à Nieul le Dolent il avait débuté en 1950 et mis un terme à sa carrière en 1962. Il porta les couleurs des clubs du V. C. Yonnais en 1950, Rivoli sportif Paris en 1951, à nouveau V. C. Yonnais de 1952 à 1957, V. C. de Montaigu de 1958 à 1962. Du genre passe partout, il avait la belle capacité de savoir-faire vite quand l’occasion se présentait. Il faisait partie intégrale du fameux aigle à trois têtes (M. Bléneau-A. Chiffoleau-M. Nauleau) tous purs ‘’chouans’’ qui faisait des ravages partout où il passait, (aujourd’hui l’ami Maurice Nauleau doit se sentir bien seul). Ce trio magique n’hésitait jamais à se faire la peau, pour aller affronter chez eux en Bretagne les redoutables chasseurs des courses de calvaires. Dès que le trio apparaissait sur ces chasses gardées, les caïds du coin savaient, que la journée allait être difficile, et surtout la part du gâteau bien moindre pour eux. Car on ne manœuvrait pas facilement trois clients pareils, il fallait compter avec eux ou c’était vraiment la guerre, sans être sûrs de la gagner. Aussi les maîtres de la région mettaient en pratique, le fameux ‘’savoir perdre pour gagner’’, ainsi tout le monde s’y retrouvait et en sortait avec les honneurs. Pendant son année parisienne en 1951 André va décrocher de jolies places 7e de Paris-Rouen et de Paris-Barentin, puis rentré au pays il va s’imposer dans les GP de Beaupréau et des Sables d’Olonne en 1952, Bressuire et La Roche sur Yon en 1953 année où il se classe 5e de Bordeaux-Saintes, il remporte Nantes-Les Sables d’Olonne en 1954, en 1955 il devient champion du Poitou des sociétés sur route, 1956 le voit triompher dans le Sigrand à Rochefort sur Mer et le circuit du Bocage Vendéen, en 1957 il renouvelle sa victoire dans le circuit du Bocage Vendéen, en 1958 il mate les professionnels bretons à Melgven, Concarneau et Lorient, en 1959 il sort vainqueur à Laniscat, une de ses dernières victoire est à Argenton Le Château en 1961. Durant sa carrière il a porté les couleurs de : Gitane de 1951 à 1956, L. Bobet B. P. de 1957 à 1958 et Peugeot B. P. Dunlop de 1959 à 1962. Il s’est en outre imposé d’innombrables fois, dans la région de Charente Poitou. Dans le civil André fera carrière, comme agent principal d’administration dans les services de police. Il fut également le créateur et l’entraineur du club Association cycliste du Bourg sous la Roche devenu La Roche sur Yon Vendée cycliste, le président et l’organisateur de deux courses internationales (garçons et filles), les trois jours de Vendée cycliste de 1975 à 1998. En 1984 c’est encore lui qui fonde aussi, la première formation amateure sponsorisée par Vendée U, cette formation avec la continuité de J. R. Bernaudeau, passera pro une dizaine d’années plus tard. Avec le départ d’André , c’est un des derniers glorieux anciens du Charente Poitou qui disparait.

Gérard Descoubès

PS : voir Palmarès complet sur “Patrimoine cycliste du Grand Sud-Ouest” Tome 2

0 Commentaire

Laisser un commentaire

Vidéo cyclo-cross de Casteljaloux

Toutes les news du mois

Articles récents

CYCLE&RUNNING E.LECLERC à MARMANDE

Commentaires récents

Faire une donation

Sud Gironde - CYCLISME a besoin de votre générosité. Pourquoi ?

Rejoignez-nous !