André Dupré, le flahute girondin s’en est allé vers d’autres ailleurs.

André Dupré n’est plus ….

      André Dupré, le flahute girondin s’en est allé vers d’autres ailleurs.

 Avec son allure râblée et arrondie sur son vélo, son petit mouchoir noué autour du cou,  A. Magne et L. Bobet l’avaient affublé du surnom de ”Flahute” qui était l’appellation des redoutables cyclistes flamands. Pour avoir vu à Bordeaux pendant le Tour de France 1947, René Vietto vêtu du maillot jaune, André décide qu’il serait lui aussi coureur cycliste. Après une très jolie carrière amateur qui l’avait sacré meilleur coureur du Sud Ouest, il passe pro pour le championnat de France des routiers en 1955. Enrôlé chez Mercier en 1958, Louison Bobet lui ouvre les portes de sa marque dès 1959. André deviendra très vite le bras droit de Louison, qui le fera suivre dans toutes ses galères. Coureur assez complet, du genre passe partout, doté d’une sympathique pointe de vitesse il réalisera quelques jolis coups chez les pros de 1955 à 1960 inclus. Il avait frôlé le pire en 1950, dans le criterium de Riom es Montagne, où chutant lourdement, il fut relevé avec une grave fracture du crane, qui mit sa vie en danger. Encore indépendant, il s’était classé 4e du Tour du Sud Est (une course par étape de huit jours) derrière C. Gaul, R. Privat et F. Debruyne. Durant sa carrière il prendra le départ de trois Tours de France : 1955 abandon 11e étape, 1957 37e, 1958 abandon 21e étape, En 1957 M. Bidot avait pensé à lui pour une sélection en équipe nationale du Tour de France, en litige avec J Stablinski c’est ce dernier qui sera retenu pour avoir remporté le Tour de l’Oise ultime épreuve de sélection devant … A. Dupré. Homme discret dans la vie, André s’en est allé sur la pointe des pieds ce 29 mai 2024 à St. Médard en Jalles, il était né le 7 mai 1931 à Ligueux (33). Avec sa disparition, c’est un des derniers éléments, de l’époque dorée pour les coursiers des années cinquante, dont la plupart ont tous dépassé l’âge respectable des 90 ans, Durant sa carrière il honora les clubs de : Stade Foyen 1948 à 1951, ASPTT de Bordeaux 1952 à 1954, C.C. Lindois 1955, C.C. Bergerac 1956 à 1957, C.C.Lalinde 1958 à 1961, C. C. Bordelais 1962 à 1963, C. C. Bergerac 1964 à 1965. Ses plus belles victoires restent : champion de Guyenne sur route individuel +des sociétés sur route chrono en 1950, champion de Guyenne sur route des sociétés chrono, le Tour du Blayais, la 1ere étape de la Route de France en 1951, champion de Guyenne sur route des sociétés chrono, 1e de la 9eme étape de la Route de France en 1953, 1e du Tour de l’Aude (Pro) du Tour de Corrèze (Pro), 8 des Boucles de la Seine, 18 du Tour des Flandres en 1957, 27 du Tour de Lombardie, 48 de Paris-Bruxelles, 76 de Paris-Tours en 1958, la 1ere étape de la Route du vin à Narbonne en 1963, son palmarès comporte 96 victoires. Il fut reclassé indépendant en 1961 et raccrocha fin 1965, il porta les couleurs de : Royal-Fabric 1949 à 1951, Tendil 1952, Terrot 1953, Thomann 1954 à 1956, Royal Fabric Enform 1957, Mercier BP 1958, L. Bobet hutchinson 1959 à 1960, Polyrey 1961, Kas Royal Asport 1962 à 1963.Après le cyclisme, avec un associé il se rendra acquéreur d’une grande droguerie quincaillerie à St. Médard en Jalles. Ses deux frères Georges et Lucien furent deux bons régionaux.Emporté par le  temps la vie a  poussé son souvenir dans une certaine  évanescence, mais il a malgré tout laissé d’indélébiles traces dans les milieux cyclistes.

 Gérard Descoubès

Commentaire:

Je tenais à vous remercier pour l’hommage que vous avez rédigé.
C’était un grand champion et encore merci d’avoir honorer sa mémoire.
Amicalement
Son fils
Jean-Michel DUPRÉ

1 Commentaire

    Patanchon31 mai 2024

    Tristesse de voir partir un Monsieur et surtout un ami , que de bons souvenirs et de bons moments passé avec lui de bons moments vélo avec notre ami et voisin Robert Desbats Nostalgie
    RIP André

Laisser un commentaire

Articles récents

Toutes les news du mois

Commentaires récents

Faire une donation

Sud Gironde - CYCLISME a besoin de votre générosité. Pourquoi ?

Rejoignez-nous !


Informations