Adieu à Bernard Dupuch

Adieu à Bernard Dupuch Ce très joli coursier à la silhouette fine et racée, un style sur le vélo où se côtoyaient, souplesse et facilité donnait l’impression qu’il ne forçait jamais. Garçon à la bonne éducation, jamais un mot plus haut qu’un autre savait aussi manier l’humour avec finesse. Solide rouleur et assez vite aux […]

Adieu à Bernard Dupuch

Bernard DUPUCH1

Ce très joli coursier à la silhouette fine et racée, un style sur le vélo où se côtoyaient, souplesse et facilité donnait l’impression qu’il ne forçait jamais. Garçon à la bonne éducation, jamais un mot plus haut qu’un autre savait aussi manier l’humour avec finesse. Solide rouleur et assez vite aux arrivées il possédait la panoplie, pour devenir une des coqueluches des pelotons. Malgré toute sa classe, à partir de1965 Bernard se mettra très souvent au service de son copain Serge Lapébie. Il remporte son premier succès important dans le Tour du Bordelais 1967, dans la foulée il va prendre une belle 3e place dans le Tour du Béarn (1e L. Ocana 2e C. Mazeaud).Il avait la particularité de toujours bien marcher loin de ses bases, en 1968 il ajoute à son palmarès, Paris-Dreux, le Tour du Loir et Cher(+ dernière étape),le Trophée international Gitane à Machecoul(+1e étape), il est également 4e du Gpx de France chrono(1e B .Thevenet) 5e de Paris-Tours, 5e de Paris La Ferté Bernard,2e du mérite Veldor(1e J.P. Paranteau 3e B. Thevenet). En 1969 pour son ultime saison amateur il va s’imposer dans la 1e étape du Granitier Breton (2e du général), aux 4 jours Basco-Landais, dans Bordeaux-Clérac, à Bayonne une course en ligne de fin de saison il passe 6 minutes et demie à tous ses adversaires, il se rate de pas grand-chose dans la classique parisienne Paris-Garchy (3e).Son palmarès amateur se trouve garni de plusieurs titres de champion d’Aquitaine, sur route 1963, de vitesse 1964, de poursuite sociétés 1965, 1966, de poursuite individuelle 1967, sur route des sociétés 1967 et 1968,de vitesse sociétés 1969.Son nom est aussi inscrit aux Gpx de : Pessac, port de pêche à Arcachon, St. Laurent des Combes en 1964, Tonneins, Sauternes, l’Isle St. Georges, circuit du Bazadais en 1965, Gujan Mestras, Nérac en 1966, Birac, Le Gua, 1eétape Tour du Blayais, 1e du test Olympique à St. Hilaire du Harcouet avec( B. Labourdette-A. Eyquard-M. Perin) en 1967, Auros, Saujon, St. Médard de Guizières, Nevers en 1968, Réaux Vélines, Abzac, Rion des Landes, Aillas, Rochefort sur Mer, Le Boucau, Angoulême, Bourcefranc en 1969.
Ce brillant coureur amateur qui avait rivalisé et dominé, juste avant de passer pro B. Thevenet en personne, va pourtant lui aussi échouer chez les professionnels. Bien que sa première année en 1970 fût loin d’être négative, il s’imposa dans un très difficile Circuit de la Vienne, course de 230 km où près de l’arrivée il se permis de sortir de la roue J. P. Danguillaume et B. Thevenet pour finir seul à Châtellerault avec 35 secondes d’avance. Début 1971 il s’entraine sur la côte d’Azur en compagnie de G. Chappe, C. Guimard et R. Poulidor. Une voiture débouchant derrière eux, fauche Bernard, le nerf sciatique gravement endommagé il sera handicapé toute l’année. Pour couronner le tout à la fin de celle-ci L. Caput grand patron de Mercier-Fagor le vire de l’équipe. Il se retrouve sans contrat, donc chômeur, à l’entame de 1972 il se prépare seul, un ami de chez Gitane, lui prête un équipement et un vélo de la marque pour qu’il participe au criterium National de la Route, mais trop juste et sans moral il ne termine pas l’épreuve. C’est dans ces conditions qu’avec beaucoup de regrets, il quittait pour toujours le cyclisme professionnel, en laissant la forte impression qu’il était passé à côté de quelque chose. En 1974 il reprendra une licence au club de son village Caudrot, déçu il ne renouvellera pas l’expérience. Une belle reconversion l’attendait comme vigneron où sur sa propriété le château de Castouret il allait produire avec son épouse Colette, un très sympathique Bordeaux supérieur.
Durant sa carrière Bernard a porté les couleurs des clubs de : S.A. Bordelais 1962 à 1966, C.C. Bordelais 1967, S.A.M. Bordelais 1968 à 1969, V.C. Réolais 1970 à 1972, Caudrot 1974.Il avait débuté en cadet en 1962 et arrêté en avril 1972. Né le 26 octobre 1947 à Gabarnac il est décédé le 1e novembre 2016 à La Réole. Nous garderons de Bernard, le souvenir d’un coureur de race à l’élégance rare, et celle d’un charmant garçon tout en réserve et à la belle courtoisie.

Banniére Sporful

Gérard Descoubès

2 Commentaires

    Domi LARROC8 novembre 2016

    11

    Vous pensez que je n’ai pas connu Bernard ? Il ne risquait pas courir le Tour car il n’était pas remis de sa chute. Tout le monde sait que Bernard était un garçon à la bonne éducation et doté d’une grande gentillesse, Tout autre à sa place aurait couvert de gros mots L. Caput. C’est Bernard en personne qui m’a raconté de vive voix, l’histoire du copain de chez Gitane, il ne m’a jamais parlé d’un contrat à l’année dans le groupe, car dans l’effort il souffrait toujours de sa jambe et ne voulait pas abuser un employeur.
    Gerard Descoubès

    Quelqu'un qui l'a bien connu8 novembre 2016

    28

    Suite à son accident et aux contre-performances qui en ont résulté, il n’a pas été sélectionné par L Caput pour le tour de France (il ne lui en a jamais tenu rigueur et a toujours parlé de lui en termes plus qu’élogieux). Cependant, rappelé au dernier moment suite au forfait d’un de ses coéquipiers il refusa de participer à l’épreuve qu’il jugeait ne pas avoir préparé convenablement ; et ce en sachant parfaitement ce qu’un tel refus signifiait quant à son contrat chez Fagor-Mercier… Il me semble qu’il a alors signé un contrat chez Gitane pour l’année 1972 ce que confirment d’autre sources internet : http://www.siteducyclisme.net/ploegfiche.php?id=4815 mais n’a jamais pu revenir au niveau. En 1973 il se marie, achète le Château Castouret et quitte le circuit professionnel non sans regrets.

Laisser un commentaire

Articles récents

Toutes les news du mois

CYCLE&RUNNING E.LECLERC à MARMANDE

Commentaires récents

Faire une donation

Sud Gironde - CYCLISME a besoin de votre générosité. Pourquoi ?

Rejoignez-nous !