Alain Sébastien Bordes … une carrière en enfer

Alain Sébastien Bordes … une carrière en enfer Ce brillant coureur des années 2000, vient d’être retrouvé mort dans sa chambre d’hôtel à Poitiers le 18 décembre dernier. Il était né le 23 octobre 1974. Le temps qui passait n’effaçait rien, sa jeunesse qui fuyait, le poids d’une époque qui avait cisaillé ses rêves de […]

Alain Sébastien Bordes … une carrière en enfer
Ce brillant coureur des années 2000, vient d’être retrouvé mort dans sa chambre d’hôtel à Poitiers le 18 décembre dernier. Il était né le 23 octobre 1974.

sebastien bordes

Le temps qui passait n’effaçait rien, sa jeunesse qui fuyait, le poids d’une époque qui avait cisaillé ses rêves de grandeur dans le cyclisme, avaient fragilisé l’homme. Aujourd’hui que reste-t-il ? Cette présence de l’absence et des mots qui ouvrent sur un vide sans jamais le combler. Tout ça pour des fragments de gloire qui nous laissent une mémoire douloureuse.
Dès ses premières apparitions dans le Sud-Ouest ,ce coureur allait faire parler la poudre sur les pentes les plus rudes, pour commencer il s’imposait dans le cyclo-cross de Nieul les Saintes en 1994, puis il décrochait sur route les bouquets à Treignac et à Mussidan. Spécialiste des courses difficiles, ses victoires ont toutes étaient acquises en Charente Limousin dans des épreuves hors normes celles qui vous classent un coursier: Eymoutiers-La Tricherie et Montbron en 1999, St. Laurent sur Gorre en 2000 et 2001, Douzillac, Puy l’Evêque, Autry le Châtel, La Rochefoucauld, Augignac, La Foux d’Allos en 2000, à nouveau à Augignac en 2001, Les Boucles du Tarn à Mazamet, le Bol d’Or international de Rochechouart, les Boucles de la Vienne en 2001, le Tour du Lot et Garonne à Beauville, Cénac et St. Julien en 2002. De belles places d’honneur jalonnent ses années lumières : 2 à Chéronnac en 1993 et 1994, 2 des Boucles Allassacoises en 2000 et 2001, 2 du Tour du Loiret, 2001, 7 du Tour du Nord Isère 2001, 2 du Tour du Périgord à Biron 2002, 3 de la 4e étape du Cinturon de Mallorca 2002, 3e de la ronde du Sidobre 2001, 2e du circuit de la Nive à Cambo 2003, 3 du circuit des 4 Cantons à Yzeure 2003. Tombé dans l’œil du cyclone et rattrapé par la patrouille, il va stopper sa carrière pendant 5 ans, pour revenir au premier plan en 2009 et aussitôt renouer avec la victoire à Beaussac, Montguyon etc. Devenu agent immobilier il avait réussi sa reconversion, sa passion du cyclisme l’avait poussé à reprendre une licence en Ufolep et à devenir un dirigeant plein d’idées au sein du Cycle Poitevin où il était très apprécié pour sa grande gentillesse. Alors que tous pensaient, qu’il avait retrouvé sa sérénité, Madame la vie est venue sournoisement lui présenter, pour solde de tout compte une vieille facture, qu’il a payé cash.
Il avait porté les couleurs des clubs suivants : l’U.C.Niortaise 1993,Cycle Poitevin, 1994 à 1995, l’A.C.Chatellerault 1998 à 2000, l’ U.S.Montauban 2001 à 2003, l’Océane Cycle Poitevin 2009.

Gérard Descoubès

0 Commentaire

Laisser un commentaire

Articles récents

Toutes les news du mois

CYCLE&RUNNING E.LECLERC à MARMANDE

Commentaires récents

Faire une donation

Sud Gironde - CYCLISME a besoin de votre générosité. Pourquoi ?

Rejoignez-nous !