Francis Lafargue, l’ombre vivante des grands d’Espagne

Francis Lafargue, le confident …

L’ ombre vivante des grands d’Espagne

Francis adorait le cyclisme, tout naturellement, il va le pratiquer avec ses copains, D.Arnaud, P. Biscay, R. Hernando etc, de 1971 à 1973 au Biarritz Vélo Club. Après avoir débuté en 2e année cadet, il va s’imposer dès sa 1e année junior à Facture Biganos où avec l’aide de son copain P. Biscay il finit seul sous le nez de F. Lajo et Ph. Nardi, pour ce qui restera la seule et unique victoire de sa courte carrière, Bien qu’il soit loin d’ être dénué de qualités, il se rendra très vite compte, qu’il fallait une sérieuse préparation pour exceller sur un vélo. Il se tourne donc vers son autre passion, le rugby, c’est un sport qui lui plaît et surtout un sport qui ne l’empêchera jamais de participer aux fêtes de Bayonne ou de la San Fermin à Pampelune. Quelques années plus tard, il reviendra par une autre ouverture dans le cyclisme, pour en devenir un personnage central. C’est J. Miguel Echavarri ancien bon coursier du Guidon Bayonnais et futur pro chez Bic, devenu patron de l’équipe amateur Reynolds, qui lui mettra le pied à l’étrier. Reynolds ayant obtenu le statu pro, va disputer le Tour de France pour la première fois en 1983. Pour l’occasion Francis sera l’interprète du groupe, mais surtout il évoluera très vite en l’ homme à tout faire et de grande confiance des Arroyo, Delgado et Indurain. Dans la foulée, avec l’assentiment de J. M. Echavarri, il deviendra le manager personnel des deux plus grandes vedettes du cyclisme Ibérique. Dans le même temps il passera son brevet d’état pour pouvoir également devenir directeur sportif. Dans le cyclisme depuis1983, toujours actif jusqu’à ses derniers jours en étant le public relation de la jeune équipe basque la Kern-Pharma, après avoir été celui de la formation Euskadi-Murios de 2016 à 2019. Au fil des saisons il a couvert 37 Tours de France, il a su capturer les cœurs des aficionados et charmer les âmes en devenant une figure incontournable de la planète cycliste. Aidé par un petit coup de pouce du destin et à sa pédagogie naturelle, Francis a transformé ses rêves de jeunesse en une situation professionnelle prospère. Sache Francis, les passagers du train de ta vie qui ont eu le bonheur de voyager, ne serait ce qu’un instant à tes cotés, ont tous vécu des moments de vie inoubliables et qui grâce à toi se sont construits de jolis souvenirs pour le reste de leur existence.

Il était né le 3 mai 1955 à Biarritz, il est décédé ce 28 septembre 2023 à Larressore. .

Gérard Descoubès

Les conseils de Julien Morin
Changement d’enseigne …

2 Commentaires

    Eh oui c’était bien cela Francis Lafrague , un Monsieur dans le monde du vélo un Monsieur très ouvert , avec qui il était très intéressant de discuter , . Pour ma part j’ai eu la chance de le côtoyer souvent , il va laisser un grand vide dans le milieu cycliste .
    Repose en paix Francis , nous ne t’oublierons pas ;
    Est -il possible de connaitre le jour de ses obsèques merci

    Un très beau portrait de Francis Lafargue .En 2002 lors du passage du tour à Bordeaux ,j’avais eu l’occasion d’échanger avec lui sur José Maria Jimenez .J’avais trouvé son point de vue bien intéressant et plein d’humanité .

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles récents

Toutes les news du mois

Commentaires récents

Faire une donation

Sud Gironde - CYCLISME a besoin de votre générosité. Pourquoi ?

Rejoignez-nous !


Informations