Décès de Jean Louis Jagueneau

Il fut un très bon coureur dans les années 1965-1970, il vient de disparaitre… article Gérard Descoubès.

Décès de Jean Louis Jagueneau

André Salmon, un fidèle lecteur de sudgirondecyclisme, nous signale la disparition de Jean Louis Jagueneau né le 1er Aout 1943.

Il fut un très bon coureur des années 1965-1970 avec un passage chez les pros en 1965.

Photo et un extrait de son palmarès, source « site du cyclisme » :

1965   3e à GP Ouest France, GP Plouay

1966 2e à Brigueil-le-Chantre

1966  3e à Classement Général Circuit Cycliste Sarthe, 3e à Lagorce Laguirande ,3e à Grand-Bourg

1969 2e à Lubersac

Ses obsèques auront lieu le 3 Juillet 2019 au crématorium de Saintes à 10 heure.

   Article ci dessous Gérard Descoubès

Ce grand escogriffe dégingandé sur sa machine, mais coursier de talent, possédait le potentiel, s’il l’avait vraiment désiré, pour faire un bon pro. Sélectionné avec son équipe Pampryl Gitane pour disputer Paris-Nice 1967, il caressait l’espoir d’y enlever une étape. Mais une noire malchance accompagnée d’une grosse injustice, allaient ruiner ses espérances de gloire à jamais. Dans la première étape de ce Paris-Nice, il dispute le sprint pour la victoire d’étape. Aux 250 mètres, le rapide Willy Planckaert, se fait une rétro poussette sur le Belge W. Van Den Berghen, ce dernier se retrouve en marche arrière, il est heurté par E. Sels qui tombe, entrainant dans sa chute W. Derboven et notre malheureux Jean Louis qui remontait le Belge. Résultat des courses, W. Planckaert sera déclassé à la dernière place de l’étape. Mais Jean-Louis restera le grand perdant de l’affaire, relevé avec une double fracture de la clavicule, il ne pourra repartir le lendemain. Par la suite il donna l’impression, que sa terrible cabriole, avait beaucoup plus hypothéqué son avenir cycliste, que l’on aurait pu le penser. Même si ses deux dernières saisons, furent encore florissantes, il semblait ne plus être à cent pour cent coureur, il se tournait davantage vers sa reconversion. Il avait débuté en 1960 et raccroché fin 1969, bien qu’il ait pris une licence en 1970 il ne put courir. Ce très bon rouleur grimpeur, très rapide au sprint, a réalisé de très jolies choses durant sa carrière : champion du Poitou chrono amateur en 1963, des hors catégories sur route individuelle en 1967, des sociétés sur route chrono avec le C. A. Civray en1968, il s’était aussi imposé dans la 2e étape et la 3e (chrono par équipe) + 2 jours leader dans la route de France 1966, il ne s’était jamais vraiment consolé de sa 3e place dans Bordeaux-Saintes 1969, où, à force de se flinguer à qui mieux mieux avec P. François et J. P. Paranteau ils se faisaient tous les trois battre au sprint par l’Italien R. Rossetto qui sortait tout droit du Tour du sud-ouest. Son palmarès présente également des succès à Neuvic de Montguyon 1962, l’omnium des espoirs à St. Claud + 2e étape chrono 1963, Jonzac 1965, la 3e étape du circuit de la Sarthe 1966, Arthenac, Bonny sur Loire 1967, Augignac, le St. Léon à Bayonne1968, Angoulême-La Rochelle + la 2e étape chrono, Nantes-La Rochelle 1969. Il avait disputé en équipe de France un Tour de Bulgarie (13e) en 1965. Sa reconversion cycliste est peut-être arrivée un zeste trop tôt, entré dans la police nationale dès 1970, il officiera dans les villes de Dijon, Joigny, Bordeaux, Rochefort sur Mer, Saintes. En 1980 il deviendra champion de France des corps de police en vétéran. Il fut licencié dans les clubs de : V. C. Saujonnais 1960 à 1964, Royan Océan Club 1965, C. A. Civray 1966 à 1968, V. C. Charron 1969. Il porta les couleurs Mercier B. P. 1963, Peugeot-Pigeonnier-Frimatic 1965, Bière 33 Gitane 1967, Pampryl-Gitane 1968 à 1969. Né le 1e aout 1943 à Saintes, il est décédé le 25 juin à Saintes. Bien qu’on ne le vît plus dans les milieux cyclistes, il était resté en contact avec ses amis par l’intermédiaire d’internet, où il nous visitait chaque jour.

Gérard Descoubès

PS : Voir Palmarès complet dans Patrimoine cycliste du Grand Sud-Ouest Tome 2

2 Commentaires

    BRETIN Patrick29 juin 2019

    14

    C’est toute une époque qui s’echappe sous nos yeux . Ces stakhanovistes du Vélo qui sentaient bon l’huile camphrée vont nous manquer…
    Repose en paix.

    Barthou Christian27 juin 2019

    17

    repose en paix Jean Louis très bon coureur .on vient de perdre en peu de temps Jean Louis Bodin Jean Ricou et Jean Louis Jagueneau.que de bon souvenir .j ai couru dans les années 70 au Vélo club Pontois .j ai bien connu ces champions .reposez en paix

Laisser un commentaire

Articles récents

Toutes les news du mois

CYCLE&RUNNING E.LECLERC à MARMANDE

Commentaires récents

Faire une donation

Sud Gironde - CYCLISME a besoin de votre générosité. Pourquoi ?

Rejoignez-nous !